Publication : ‘Perspectives on Contemporary Irish Theatre’

Capture d_écran 2017-11-22 à 16.35.51

Cher.e.s ami.e.s de Radac,

nous sommes très fiers de vous annoncer la publication de l’ouvrage Perspectives on Contemporary Irish Theatre: Populating the Stage, co-édité par nos collègues Anne Etienne et Thierry Dubost.

En voici les détails :

1 Introduction 

Anne Etienne and Thierry Dubost

 

Part I Dramaturgical Approaches

2 Innovation Meets Evocation: Tom Mac Intyre’s Plays at the Peacock Theatre 17

Marie Kelly

3 From Dementia to Utopia: Tragedy and Transcendence in Frank McGuinness’s The Hanging Gardens 39

Matthieu Kolb

4 Women and Scarecrows: Marina Carr’s Stage Bodies 59

Mary Noonan

5 McDonagh’s “ True, Lonesome West ” 73

Maria Isabel Seguro

6 The Physical and Verbal Theatre of Michael West 91

Nicholas Grene

7 A Dark Rosebud on the Irish Stage: Ailís Ní Ríain’s Tallest Man in the World 99

Thierry Dubost

 

Part II Practitioners ’ Voices

8 Death of a Playwright 115

Geoff Gould

9 Looking Back and Forward on Sound Design: Irish Theatre Transformed 123

Cormac O ’ Connor

10 Lightning in a Bottle: The BrokenCrow Experiment 133

Ronan FitzGibbon

11 Interview with Bríd Ó Gallchoir 141

Anne Etienne, Thierry Dubost and Bríd Ó Gallchoir

12 Interview with Pat Kinevane 153

Anne Etienne and Pat Kinevane

13 Interview with Mark O’Rowe 165

Thierry Dubost, Anne Etienne and Mark O ’ Rowe

14 Enda Walsh, in Conversation with Ger FitzGibbon 175

Ger FitzGibbon and Enda Walsh

 

Part III Political and Societal Reflections on the Stage

15 Slump and Punk in Ray Scannell’s Losing Steam: Envisioning Corcadorca 193

Anne Etienne

16 Through a Glass, Darkly: Priests on the Contemporary Irish Stage 213

Virginie Roche-Tiengo

17 Populating the Irish Stage with (Dis)Abled Bodies: Sanctuary by Christian O’Reilly and the Blue Teapot Company 231

Katarzyna Ojrzynska

18 Queering the Irish Stage: Shame, Sexuality, and the Politics of Testimonial 249

Cormac O’Brien

19 A Gendered Absence: Feminist Theatre, Glasshouse Productions and the #WTF Movement 269

Patricia O’Beirne

Index 291

 

Publication : ‘Théâtres du Réel en Angleterre et en Ecosse depuis les années 50’ de Danielle Mérahi

9782343130309r.jpg

Cher.e.s ami.e.s de RADAC,

nous sommes très fier de vous annoncer la publication de l’ouvrage de notre collègue Danielle Mérahi, Théâtres du Réel en Angleterre et en Ecosse depuis les années 50, aux éditions de l’Harmattan.

Vous en trouverez tous les détails à cette adresse !

Appel à Contributions CDT 32

Le renouvellement du genre policier sur la scène anglaise et américaine contemporaine

Le « polar » dans sa forme romanesque, télévisuelle et cinématographique connaît depuis longtemps un franc succès populaire et critique alors même que le théâtre policier semble souffrir d’une réelle désaffection. Le théâtre est en effet le grand absent des ouvrages consacrés au genre policier tandis que l’appellation même de « théâtre policier » s’avère problématique, ne faisant figure que de collocation malheureuse, empruntée au genre canonique qu’est le roman policier.

Est-ce à dire que le genre policier n’a pas sa place sur la scène de théâtre ? Le whodunit, c’est-à-dire l’intrigue policière dans sa forme la plus traditionnelle, a pourtant bien connu son heure de gloire dans les années 1940 et semble encore aujourd’hui susciter l’engouement du public, comme en témoigne l’éternel succès de The Mousetrap d’Agatha Christie, jouée à Londres depuis 1952. Le théâtre policier serait-il alors uniquement synonyme d’un théâtre de variétés dont les motifs éculés expliqueraient l’approche souvent parodique qui en est proposée aujourd’hui ?

Nombreux sont pourtant les dramaturges anglais et américains contemporains à renouveler le genre, le déclinant par exemple sous une forme métathéâtrale (The Real Inspector Hound, 1968, Tom Stoppard), éthique (Orphans, 2009, Dennis Kelly), politique (Three Kingdoms, 2013, Simon Stephens) ou encore métaphysique (Suicide in B flat, 1976, Sam Shepard), pour ne citer que quelques exemples.

Ce numéro de coup de théâtre s’intéressera au dépoussiérage du genre qui s’opère sur la scène anglaise et américaine contemporaine, permettant à cette forme obsolète de s’épanouir au-delà des frontières du West End ou de Broadway.

Le volume de Coup de théâtre accueillera des articles explorant les pistes suivantes :

– La réécriture des genres canoniques que sont le whodunit et le roman noir (hardboiled fiction).

– La distinction entre culture populaire et culture des élites, highbrow et lowbrow, et l’appartenance du théâtre policier à l’une ou l’autre de ces catégories.

– La distinction entre roman, film et théâtre policier en termes d’esthétique et de réception.

– La spécificité nationale ou au contraire le brouillage des frontières entre thriller « à l’américaine » et mystery play « à l’anglaise ».

– L’influence de l’esthétique cinématographique. On pense par exemple au travail de la compagnie anglaise Punchdrunk ou à An Inspector Calls (mis en scène par Stephen Daldry au National Theatre en 1992 et repris en 2016) dont la scénographie emprunte à l’esthétique du film noir.

– Le renouvellement du genre à l’aune du développement des nouvelles technologies et de la réalité virtuelle (à l’instar de The Nether de Jennifer Haley joué aux Etats-Unis en 2013 avant d’être repris au Royal Court à Londres puis dans le West End).

– Les passerelles entre théâtre policier et un autre genre populaire qu’est la comédie musicale (que l’on constate par exemple dans City of Angels,1989, de Cy Coleman et David Zippel qui rend hommage au film noir des années 1940).

 

Merci d’adresser vos propositions d’article (500 mots max.) accompagnées d’une courte biographie avant le 31 mai 2017, aux deux responsables de publication :

Susan Blattès (Université Grenoble-Alpes) : susan.blattes@univ-grenoble-alpes.fr

Aloysia Rousseau (Université Paris-Sorbonne) : aloysia.rousseau@orange.fr

Les articles, de taille maximale de 40 000 signes et rédigés en français ou en anglais, devront être envoyés aux directeurs de publication au plus tard le 30 septembre

Bien cordialement,

Susan Blattès et Aloysia Rousseau

Publication : ‘Le cinéma de Jim Jarmush : Un monde plus loin’

capture-decran-2016-12-15-a-18-54-08

Cher(e)s ami(e)s de Radac,

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution du livre Le cinéma de Jim Jarmush, un monde plus loin, de notre amie Céline Murillo (Le corps revisité de l’Histoire américaine de l’Ouest dans Dead Man de Jim Jarmush, Coup de théâtre N°23, 2009, Rythmes du corps) aux éditions de l’Harmattan (http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=51949)
 

Chaleureuses félicitations à elle !

LE CINÉMA DE JIM JARMUSCH _UN MONDE PLUS LOIN_

CÉLINE MURILLO

C’est à travers une analyse poussée de sa filmographie que cet ouvrage
montre comment le réalisateur américain Jim Jarmusch éloigne le
spectateur du monde, en parvenant à créer une distance qui lui permet
de changer son regard. L’auteur met ici en avant les questions
politiques sur le travail, la désindustrialisation ou encore l’anomie
soulevées par ses films. Plus encore, c’est au-delà du détour
esthétique que Jarmusch parvient à s’adresser au monde intime du
spectateur, interrogeant sa solitude et sa difficulté à être soi.

Collection Champs visuels
EAN : 9782343096780 * 302 pages
Prix éditeur : 28 EUR
Voir la fiche de ce livre [2]

Céline Murillo est Maître de conférences à l’Université Paris
13. Elle travaille actuellement sur le cinéma américain indépendant
et underground. Elle a publié des articles sur Jim Jarmusch mais aussi
sur le cinéma de Robert Frank, ou encore sur les Indiens dans les
westerns. Elle a co-dirigé le numéro 136 de la RFEA, « What about
Independent cinema ? », ainsi qu’un numéro de la revue Itinéraires,
« Transtextualistations. Quels outils théoriques ? ».
————————-

TABLE DES MATIÈRES

PREMIERE PARTIE. À LA SURFACE DE L’IMAGE

CHAPITRE 1. UNE IMAGE INTRAVERSABLE

1. Un œil neuf : Jarmusch, cinéaste des matières

2. Des personnages à la surface de l’écran : frontalité

3. Écrans noirs

CHAPITRE 2. LES PERSONNAGES COMME VOYANTS

1. Regards à la dérive : le travelling

2. Le regard du touriste

3. Témoins retranchés de l’action

4. Lucidité

DEUXIEME PARTIE. JARMUSCH ET SES REFERENCES

CHAPITRE 3. LE MONDE DEUX CRANS PLUS LOIN : PERSONNAGES RÉCEPTEURS

1. Petits écrans ou le spectateur au miroir

2. La lecture ou le rêve d’une autre réception pour le cinéma

3. Bulle musicale

CHAPITRE 4._ GHOST DOG_ : COMMENT S’AUTORISER À CITER

1. Empathie et citation

2. Citer pour se donner une autorité : _Hagakuré_

3. Citer pour disqualifier : la violence des dessins animés

4. La citation comme clef de lecture du texte

5. Ré-citation ludique : de _Betty Boop_ à _Woody Woodpecker_ PAGEREF
_Toc334176047 h

CHAPITRE 5. MOTIFS ET INTERTEXTUALITÉ : LA FIGURE DU SAMOURAÏ

1. Samouraï : histoire/motif/figure de Melville à Jarmusch

2. Du _Samouraï_ à _Ghost Dog_ : geste créateur et retour à la
Figure

3._ Kisan _et invisibilité

4. Oiseaux et espaces

5. Ennemis dramatiques ou épiques

CHAPITRE 6. LE GENRE COMME CADRE DE RÉFÉRENCE _DEAD MAN _ET LE
WESTERN

1. Pluralité des genres ou appartenance exclusive

2. _Dead Man_ est-il un western?

3. Jim Jarmusch et le genre

4. La révision du western

TROISIEME PARTIE. AUTO-REFERENCE, REPETITIONS

CHAPITRE 7. NARRATIONS À RÉPÉTITION

1. Linéarité

2. _Mystery Train _un exemple de forme répétante

3. Sketches

CHAPITRE 8. RÉPÉTITION DE MOTIFS

1. Répétition nue : comique, rituel, apprentissage

2. Variations d’Allie et d’Elvis : la répétition vêtue

3. Répéter pour voir le monde autrement

CHAPITRE 9. LES RYTHMES DE JARMUSCH

1. Rythmes visuels : damiers, barreaux, bouleaux

2. Rythmes sonores : le _beat_

3. Rythmes sonores : la boucle

QUATRIEME PARTIE. QUESTIONS JARMUSCHIENNES

CHAPITRE 10. LE DOUBLE : ENTRE LA RENCONTRE ET L’IDENTITÉ

1. La symétrie comme écrin de la rencontre

2. Double et personnage : position du problème

3. Deux personnages pour une seule représentation

4. Un personnage, deux représentations : fantasmes et portrait

5. Deux représentations pour un seul duo : « You are not I »

CHAPITRE 11. L’ENNUI : LE CINÉMA DE JIM JARMUSCH EST-IL
ANARCHO-PUNK ?

1.: « Ne travaillez jamais »

2. La machine

3. L’absurde comme solution du problème

CHAPITRE 12. LA MÉLANCOLIE DU CINÉMA DE JARMUSCH

1. Étrangeté à l’espace américain

2. Mélancolie et communication : divorce avec le monde

3. Retours et remariages avec le monde : utopies mélancoliques

Conclusion. Le monde, un peu plus loin

Appel à soutien: « Théâtres du Réel en Angleterre et en Ecosse des années 50 à nos jours »

 
capture-decran-2016-11-18-a-11-44-02
Notre amie Danielle Mérahi nous annonce la mise en chantier de son livre Théâtres du Réel en Angleterre et en Écosse des années 50 à nos jours aux éditions L’Entretemps, qui finance le projet via le site de financement participatif kisskissbankbank.
Voici le lien qui vous permettra d’apporter une contribution, si vous le souhaitez : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/edition-du-livre-theatres-du-reel
Nous lui souhaitons bonne chance et attendons avec impatience la sortie de son livre.

CFP : Annual CDE Conference (29 June – 2 July 2017) & Journal for Contemporary Drama in English 2017

CDE Annual Conference

The 26th Annual CDE Conference will take place in Reading, UK, 29 June – 2 July , 2017 on the topic of „Nation, Nationhood and Theatre“ hosted by John Bull. The Call for Papers is now open: http://contemporarydrama.de/home-news/cde-conference-2017/

 

 

JCDE: Journal of Contemporary Drama in English 5.2 (2017)

 

Editors:

Martin Middeke (Augsburg, Editor in Chief), Ute Berns (Hamburg),

Christina Wald (Constance, Reviews), Clare Wallace (Prague)

 

Advisory Board:

Mireia Aragay (Barcelona), John Bull (Lincoln), Johan Callens

(Brussels), Jill S Dolan (Princeton), Tobias Döring (Munich), Nicholas

Grene (Dublin), Christopher Innes (Toronto), Stephen L Lacey

(Glamorgan), Deirdre Osborne (London), Dan Rebellato (London), Bernhard

Reitz (Mainz), Anthony Roche (Dublin), Annette J Saddik (New York),

Elizabeth Sakellaridou (Thessaloniki), Aleks Sierz (London)

 

Publisher: De Gruyter (Berlin/Boston) http://www.degruyter.com/view/j/jcde

 

The bi-annual, peer-reviewed journal focuses on contemporary Anglophone  dramatic literature and theatre performance. It renegotiates the understanding of contemporary aesthetics of drama and theatre by treating dramatic texts of the last fifty years.

For issue 5.2 (2017), we invite papers engaging in close readings of plays and/or touch upon historical, political, formal, theoretical and methodological aspects of contemporary drama, theatre, and performance.

Essays should be no longer than 8,000 words (including notes and bibliography) and should be formatted according to MLA style (7th edition, 2009). Deadline for issue 5.2 (2017) is 1 June 2017.

ESSAY CONTRIBUTIONS should be sent to:

Prof. Dr. Martin Middeke

Chair of English Literature

University of Augsburg

Universitaetsstraße 10

D-86159 Augsburg – GERMANY

EMAIL: martin.middeke@phil.uni-augsburg.de

 

SUGGESTIONS FOR REVIEWS should be sent to:

Prof. Dr. Christina Wald

Chair of English Literature

Department of Literature

Fach 161

University of Konstanz

D-78457 Konstanz – GERMANY

EMAIL: christina.wald@uni-konstanz.de

Sillages Critiques 20/2016 : Bêtes de scène / Animals on the Stage

https://sillagescritiques.revues.org/4480?file=1

Nous avons le plaisir d’annoncer la publication du nouveau numéro de Sillages Critiques (20/2016). Vous en trouverez la table des matières ci-dessous.
Le numéro est accessible en ligne et gratuitement à l’adresse suivante : https://sillagescritiques.revues.org

Chaleureusement,
Alexandra Poulain et Elisabeth Angel-Perez

Bêtes de scène / Animals on the Stage

Elisabeth Angel-Perez et Alexandra Poulain : Introduction

Mathilde La Cassagnère (Université de Savoie) : “Obscene beasts : the stage behind the scenes in A Midsummer Night’s Dream.”

Hélène Lecossois (Université du Maine): “‘Groaning wicked like a maddening dog’: Bestiality, Modernity and Irishness in J. M. Synge’s plays.”

Pierre Longuenesse (Université d’Artois) : Du bestiaire dans le théâtre de W.B. Yeats : de l’Unheimlich à la grâce

Virginie Girel-Pietka (Lycée Léon Blum, Créteil et Université de Lille 3) : « Chien, chèvre, taureau, couvée, ou le personnage de théâtre à l’épreuve du bestiaire de Denis Johnston. »

Gwenola Le Bastard (Lycée Agora, Puteaux et Rennes 2)« ‘Hairy ape! So dat’s me, huh?’ La figure simienne comme construction sociale dans The Hairy Ape de Eugene O’Neill.

Valentine Vasak (Université Paris-Sorbonne) : « ‘There she was, looking at me with those eyes’: L’animal mis en regard dans le théâtre d’Edward Albee. »

Eléonore Obis (Université Paris-Sorbonne) : « ‘What is good for animals is good for men’: animalité et abject dans Found in the Ground de Howard Barker. »

Laetitia Pasquet (Université Paris-Sorbonne) : « ‘A dog’s not mad. You grant that?’ : Le dynamitage cocasse de l’anthropomorphisme sur la scène contemporaine. »

Vicky Angelaki (University of Birmingham): “The Human Animal: from the Visceral Play to the Sensitized Spectator in Simon Stephens’s Three Kingdoms.”

Esther Köhring (University of Würzburg): “Antonia Baehr’s Abecedarium Bestiarium and the Bestiaries of Theatre: On the interplay of knowledge, animals and stages in contemporary performance art and animal theory.”

Noémie Lorentz (Université Paris-Sorbonne) : « Corps mécanique et hybridation: représentations de l’animal au théâtre de marionnettes contemporain. »

 

Compte rendu de la recherche

Geneviève Cohen-Cheminet: Cordié Lévy, Marie, L’autoportrait photographique américain (1839-1939)
Paris, Mare&Martin, 2014, 292 pages, ISBN 978-2-84934-159-9, 25 €

Kerry-Jane Wallart, Andrée-Anne Kekeh-Dika, L’Imaginaire de Jamaica Kincaid, Variations autour d’une île caraïbe
Pessac : PU de Bordeaux, collection » Lettres d’Amérique(s) », 2016

 
Sillages Critiques est la revue de l’équipe d’accueil VALE de Paris-Sorbonne.
Dir. de publication, E. Angel-Perez et F. Sammarcelli
Rédactrice en chef, G. Cohen-Cheminet
Comité éditorial, M.-C. Daniel, J. Lopoukhine, N. Manning, A. Sabatier,  (https://sillagescritiques.revues.org)

Enregistrer

Enregistrer

L’Acte inqualifiable, ou le meurtre au féminin / Unspeakable Acts: Murder by Women

Capture d’écran 2016-10-20 à 23.54.48.png

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution du volume L’Acte inqualifiable ou le meurtre au féminin/Unspakable Acts: Murder by Women coordonné par Aurélie Guillain, Laurence Talairach-Vielmas et Emeline Jouve (lien vers le site de l’éditeur:  https://www.peterlang.com/ view/product/62189?format=PBK) .

L’ouvrage, paru chez Peter Lang, est pluridisciplinaire et présente 14 contributions par des auteurs rattachés à des établissements français mais aussi italiens, canadiens et étasuniens. Vous trouverez en fin de mel, la table des matières faisant figurer les noms des auteurs que nous remercions pour ce beau volume.

Bien sincèrement,
Aurélie Guillain, Laurence Talairach-Vielmas, Emeline Jouve.

TABLE DES MATIERES/TABLE OF CONTENTS

Introduction

Emeline Jouve, Aurélie Guillain & Laurence Talairach-Vielmas

 
Première partie : Reconstitutions

First Part: Reconstitutions

ʻ[An] undutiful wife is a home-rebel, a house-traitorʼ : la construction du personnage de l’épouse meurtrière dans Arden of Faversham (1592) et A Warning for Fair Women (1599)

Frédérique Fouassier-Tate

‘A traitress, and a dear’: The Paradoxes of Women and Forensic Rhetoric in Early Modern Drama

Yan Brailowsky

Cage de fer, cage de verre. ʻLa Corriveauʼ : genèse et transformations d’une légende québécoise

Alex Gagnon

Charlotte Corday ou ‘l’ange de l’assassinat’

Anne-Sophie Morel

Emma, de Boucher de Perthes, ou comment peut-on être criminelle ? Représentation et analyse d’une femme criminelle en 1852

Romain Enriquez

Writing Murderesses: Feminine Crime and Autobiography in Wilkie Collins

Mariaconcetta Costantini

Women’s Justice: Nemesis and Subversion in Susan Glaspell’s Trifles

Martha C. Carpentier

Deuxième partie : Des meurtrières qui entrent en littérature

Second Part: Caught in the Webs of Words

La petite fille criminelle : archétype et littérature

Jean-Jacques Lecercle

Jeux et enjeux des confessions d’une meurtrière : ‘Child’s Play’ d’Alice Munro

Corinne Bigot

Tensions and Blurring Effects Linked to the Use of the Coordinator OR in ʻChild’s Playʼ by Alice Munro

Blandine Pennec

Le meurtre de Fall River : accusée levez-vous ! Analyse stylistico-linguistique d’une nouvelle d’Angela Carter

Henri Le Prieult

Cru-auté dans ‘Raw Material’ de A. S. Byatt

Sylvie Maurel

The Proof of the Pudding is in the Eating: the Dreadful Dames of William Shakespeare

Ann Lecercle

Motherhood, Mothering and Violence: Ambivalent Maternity in the Fiction of Yvonne Vera

Fiona McCann

Emeline JOUVE, Ph.D .
Associate Professor
Champollion University/Toulouse Jean-Jaurès University, France
Place de Verdun, 81000 Albi/5 Allée Antonio Machado, 31100 Toulouse
emeline.jouve@gmail.com

« Ariel’s Corner, Theatre » (n°2)

Chères et chers collègues,

Je deuxième numéro de la rubrique ARIEL’S CORNER, THEATRE du ejournal Miranda vient de paraître. Les essais/critiques/entretiens sur le théâtre anglo-saxon sont accessibles en ligne en cliquant sur le lien suivant: http://miranda.revues.org/7735

Vous découvrirez dans ce numéro les contributions suivantes:

Si vous souhaitez soumettre une proposition (entretien, essai, critique de spectacle ou tout autre forme à inventer!) pour le prochain numéro d’ARIEL’S CORNER, THEATRE, le comité éditorial sera ravi de la considérer pour publication. La date butoir pour les propositions à envoyer à emeline.jouve@gmail.com est fixée au 1er septembre 2016.

Bien à vous toutes et tous,

Emeline Jouve

Associate Professor / Champollion University/Toulouse Jean-Jaurès University, France / emeline.jouve@gmail.com

Publications

sierz

The Time Traveller’s Guide to British Theatre
Aleks Sierz et Lia Ghilardi

British theatre is booming. But where do these beautiful buildings and exciting plays come from? And when did the story start? To find out we time travel back to the age of the first Queen Elizabeth in the sixteenth century, four hundred years ago when there was not a single theatre in the land. This is where the story of British theatre starts, not with the religious dramas of the medieval mystery plays, but with the invention of new secular plays performed before large audiences in public spaces in an urban setting. So we go back to the 1550s, when magnificent nobles put on shows to amaze and delight their queen. Within a decade, a couple of statesmen had penned Gorboduc, the first English tragedy to be written in blank verse, and by doing so they kicked off the whole history of British drama. The Time-Traveller’s Guide is an accessible, journalistic account of this subject which, while based firmly on extensive research and historical accuracy, tells the story of five centuries of British creativity in an interesting and relevant way. It is celebratory in tone, journalistic in style and accurate in content.

Pour commander l’ouvrage :
http://www.amazon.fr ou http://www.amazon.co.uk.

 

************

Revue en ligne Miranda, « Ariel’s Corner »

Le dernier numéro de la revue Miranda propose une nouvelle sous-rubrique intitulée « Ariel’s Corner » ; elle est consacrée aux arts du monde anglophone, et donc en partie au théâtre:

http://miranda.revues.org/?lang=fr

Si vous souhaiter contribuer à cette nouvelle rubrique, vous pouvez contacter notre collègue Emeline Jouve : emeline.jouve@gmail.com.

  ************

« Tisseurs : transtextualisation et interterculturalités. Quels outils théoriques ? »
(Sous la direction de Laïla Ghermani, Céline Murillo et Agathe Torti-Alcayaga)
numéro 2014-2 de la revue Itinéraires. LTC

En rassemblant des textes portant sur différents médias (chanson, cinéma, peinture, théâtre et poésie), émanant de différentes aires géographiques, et allant jusqu’à inclure la parole d’une artiste, ce numéro propose de s’interroger sur les outils qui permettent de penser le passage entre les arts à l’université aujourd’hui. À travers des approches sémiotiques, poïétiques et idéologiques, le passage se révèle comme la création d’un troisième texte autonome des supports de départ et d’arrivée, ou encore comme un tissage issu de sa relation avec son récepteur. Lorsqu’ils sont très libres, les passages se fondent sur la confiance accordée au récepteur. Les liens que celui-ci tisse avec l’œuvre sont intimes et totalement hors de portée du créateur.

Adresse URL de la revue : https://itineraires.revues.org/2413.

  ************

cdt29COUP DE THEATRE N°29 – 2015

Le théâtre In-Yer-Face aujourd’hui : bilans et perspectives

sous la direction de Susan Blattès et Samuel Cuisinier-Delorme

À l’occasion du vingtième anniversaire de la création de Blasted (Sarah Kane) au Royal Court à Londres en janvier 1995, ce volume interroge l’héritage du théâtre In-Yer-Face. Alors que Sarah Kane s’opposait à toute idée d’appartenir à un mouvement artistique, la dramaturge s’imposa, malgré elle, comme chef de file de ce théâtre qui occupa la scène britannique des nasty nineties. Près de quinze ans après la mort prématurée de l’auteur de Crave ou 4.48 Psychosis, que reste-t-il de cette dramaturgie à l’écriture incisive et à la violence explicite ? Les contributions réunies dans cet ouvrage dressent un bilan de la première décennie du XXIème siècle, à la fois dans les pays anglophones et en Europe de l’Est, où le théâtre In-Yer-Face a trouvé de nombreux échos. Interrogeant la place de Sarah Kane et de ses contemporains dans l’histoire récente du théâtre et proposant des lectures éclairées de pièces écrites entre 2000 et aujourd’hui, les auteurs de ce numéro de Coup de Théâtre offrent des perspectives d’analyses nouvelles et explorent les diverses orientations du théâtre contemporain.

Sommaire et bon de commande : http://www.radac.fr